Starlight #1, Cristina Chiperi

Genre : Romance YA 🇼đŸ‡č

240 pages

Note : 3 sur 4.

« Au dĂ©tour d’un couloir de l’universitĂ©, Daisy tombe sur celui qu’elle aurait prĂ©fĂ©rĂ© ne plus jamais revoir : Ethan. Ethan, son ex-meilleur ami passionnĂ© par les Ă©toiles et les galaxies. Ethan, le responsable du divorce de ses parents. Six ans aprĂšs, la colĂšre de Daisy n’a pas faibli et la jeune fille est bien dĂ©cidĂ©e Ă  ignorer l’étudiant. Mais son cƓur n’est pas du mĂȘme avis
 « 

ArrivĂ© entre mes mains par hasard, Starlight est le premier volume d’une duologie de l’autrice Italienne Cristina Chiperi que vous connaissez possiblement pour sa saga de romance jeunesse My dilemma is you, important succĂšs Wattpad de ces derniĂšres annĂ©es.

Ici, la romance est davantage young adult puisqu’elle suit des personnages qui font leur entrĂ©e Ă  l’universitĂ©. La narratrice se nomme Daisy. Elle et ses meilleurs amis Ale et Noemi amorcent leur premier semestre en fac de philosophie – ils forment depuis le dĂ©but du lycĂ©e un trio insĂ©parable. Ils sont bientĂŽt rejoints par un quatriĂšme compĂšre : Ethan. Ce dernier n’est autre que le meilleur ami d’enfance de notre hĂ©roĂŻne, qui s’est irrĂ©mĂ©diablement brouillĂ©e avec lui le jour oĂč il a trahi un de ses secrets les plus importants. Ils se reconnaissent certes, mais gardent leur passĂ© secret. Daisy voudrait continuer Ă  le dĂ©tester, mais plus le temps passe, plus il se trouve qu’il est devenu un jeune homme plaisant…

« J’entendais encore rĂ©sonner les paroles de sa mĂšre : « Tu vois, Daisy, ce n’est pas bĂȘte d’observer les Ă©toiles. Elles ne sont pas aussi semblables que tu le crois. Je te donne un petit exemple : Ethan et toi, selon toi, vous ĂȘtes identiques ? Bien sĂ»r que non, mĂȘme si vous ĂȘtes tous deux des ĂȘtres humains. Eh bien, c’est pareil pour les Ă©toiles du ciel. Tout comme les personnes, chaque Ă©toile a sa propre histoire, son nom, ses caractĂ©ristiques qui la rendent diffĂ©rente des autres. Chacune est unique dans l’univers. Maintenant, tu comprends pourquoi Ethan tient Ă  les connaitre toutes ? » »

Je dois dire que j’ai apprĂ©ciĂ© cette romance sans grandiloquence. Ce n’Ă©tait certes pas le livre du siĂšcle, mais il m’a tout de mĂȘme permis de passer un bon moment. Et parfois, nous n’avons pas besoin de davantage que cela ! La plume de Cristina Chiperi est simple, mais fluide et agrĂ©able, oscillant sans problĂšme entre dialogues et moments plus introspectifs. La prĂ©sence relativement tĂ©nue de la discipline philosophique au grĂ© des pages apporte une originalitĂ© rafraĂźchissante ; je redoutais des envolĂ©es ridicules et la recherche de jolies phrases surfaites, mais il n’en est rien, ce qui est un excellent point.

Nos personnages, et plus particuliĂšrement Daisy, sont de tout jeunes adultes marquĂ©s au fer rouge par ce qui est l’une des blessures les plus difficiles que l’on peut expĂ©rimenter dans la vie (Ă  mon humble avis) : celle que l’amitiĂ©, quand elle prend fin, peut provoquer. En effet, comme je le disais au-dessus, Daisy estime qu’Ethan a trahi l’un de ses plus gros secrets quelques annĂ©es auparavant ; aussi, sa personnalitĂ© a Ă©voluĂ© vis-Ă -vis de cela. Elle est dĂ©sormais craintive, a du mal Ă  faire confiance aux autres et se surprend parfois – elle qui Ă©tait particuliĂšrement extravertie – Ă  se claquemurer sur elle-mĂȘme. J’ai bien aimĂ© cette idĂ©e de se focaliser sur ce « traumatisme » de l’enfance qui poursuit un personnage, en jouant sur l’immaturitĂ© qui en dĂ©coule forcĂ©ment un peu.

En termes de points nĂ©gatifs, je n’ai pas grand-chose Ă  soulever. Comme je le prĂ©cisais, il ne s’agit pas de la meilleure romance qui soit, loin de lĂ  ; simplement, les quelque deux cent quarante pages ont filĂ© d’un rien. Peut-ĂȘtre puis-je concĂ©der que les personnages secondaires manquent de consistance et que le cliffhanger de la fin est too much, mais trop insister lĂ -dessus serait vous mentir, car cela ne m’a pas rĂ©ellement gĂȘnĂ©e ! 🙂

Starlight m’a pour conclure permis de passer un bon moment entre deux lectures difficiles/peu concluantes, telle une petite bulle de lĂ©gĂšretĂ©.

En conclusion
 Pas la meilleure romance qui soit, mais un bon moment de divertissement.

â†Ș Si vous avez chroniquĂ© ce titre, n’hĂ©sitez pas Ă  vous manifester !


Une réflexion sur “Starlight #1, Cristina Chiperi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s