#1 – Momentanés.

Ces derniers jours, le temps m’a cruellement manqué ! Et quand enfin je pouvais m’adonner au blog et aux articles, l’appel du soleil se faisait plus fort. N’ayant pas envie de courir après les chroniques en retard, j’ai décidé de condenser mes dernières lectures en un feuillet, afin de repartir du bon pied.

Library Wars : Love & War #5 #6, de Kiiro Yumi

Note : 3 sur 4.

Avis précédents : #1 et #2 ; #3 et #4

Les précédents tomes furent de quasi-coups de cœur. Si le cinquième ne fait pas exception à la règle, le sixième en revanche manque cruellement d’intérêt. Nous est dans le premier dont il est question introduit un nouveau personnage : celui de Marié. Cette jeune femme sourde et mutique va bien malgré elle se retrouver mêler à une affaire de censure. L’occasion de nous démontrer par l’exemple le rôle important que jouent nos personnages contre les musellements du quotidien. Hors de cela, l’histoire dans sa globalité n’avance que très peu, bien qu’il soit aisé de deviner certains enjeux à venir, d’autant qu’un nouveau personnage arrive avec des opinions bien tranchées. J’ai tout de même hâte de découvrir la suite ; malgré cette petite baisse de régime, je suis définitivement attachée à Dojo, Iku et tous les autres.

Excuse-me dentist, it’s touching me! #1 de Sho Yamazaki

Note : 2 sur 4.

C’est au hasard de ce que l’on nomme dans le milieu des bibliothèques un office (à savoir la possibilité de lire une sélection de documents avant de les acquérir) que ce volume est arrivé entre mes mains. Une bonne chronique chez Enairolf mise à part, je n’en avais pas plus entendu parler que cela et l’ai donc découvert vierge de toute piste éventuelle concernant l’intrigue. Point positif : j’ai adoré le trait, même si cela manque de détails quant aux arrières-plans. Point mitigé : l’intrigue est intéressante et originale ; cependant, elle se met en place de manière décousue ; on ressort de ce premier volume plein de questionnement, mais pas forcément gonflé d’intérêt. J’ignore encore si je lirai la suite !

Nick & Charlie / Cet hiver-là, Alice Oseman

Note : 4 sur 4.

Avis précédents : Tome #1 ; Tome #2 et #3 ; Tome #4

Cela nous arrive rarement avec une série, mais mon chéri et moi avons littéralement binge-watché l’adaptation d’Hearstopper sur Netflix – une réussite absolue au cas où quelqu’un en douterait encore. Afin de prolonger le plaisir, j’ai emprunté à la bibliothèque ces deux nouvelles (?). La première nous fait découvrir notre cher couple dans un avenir proche (alors que Nick termine le lycée), la seconde nous donne de plus amples détails sur le Noël du tome 4, alors que Charlie est toujours en thérapie. C’est comme toujours avec l’autrice mignon et utile (particulièrement le second). Décidément, je suis follement attachée à ces deux-là.

Viendra le temps du feu, Wendy Delorme

Note : 3.5 sur 4.

Troisième titre lu dans le cadre du Prix Imaginales des bibliothécaires ! Cela a commencé comme un coup de cœur, avant de finalement s’étioler un peu dans la durée. Non pas que le texte ne soit pas abouti – je crois qu’il m’a simplement manqué « plus ». C’est étrange et difficile à expliquer ! Cependant, il touche tant à l’intime que je m’y suis attachée d’une manière très particulière.

Le sang de la cité (Capitale du Nord #1 – Univers Citoyens de demain), Guillaume Chamanadjian

Note : 3 sur 4.

Quatrième titre lu dans le cadre du Prix Imaginales des bibliothécaires ! Il m’en a fallu du temps pour entrer dans cette histoire – une centaine de pages au jugé ! Mais une fois happée, je ne l’ai plus lâché. Certes, ça n’est pas parfait ; les personnages secondaires manquent un peu de développement, les liens entre les uns et les autres sont complexes et pas toujours bien explicités. Cependant, le personnage principal est follement attachant, certaines idées ensorcelantes et suivre une fantasy très urbanisée change les habitudes.

Les oubliés de l’Amas, Floriane Soulas

Note : 2.5 sur 4.

Cinquième titre lu dans le cadre du Prix Imaginales des bibliothécaires ! Coup de cœur chez bon nombre de mes collègues participant au PIB, je pense que leurs louanges appuyées et répétées m’ont quelque peu perturbées 😅. J’ai globalement apprécié ce roman de SF particulièrement adapté aux profanes ; la fin est juste l’une des plus absorbantes que j’ai pu lire ces derniers mois, elle se dévore. Cependant, j’ai trouvé le tout bien trop répétitif, avec quelques « gimmicks » revenant sans cesse.

8 réflexions sur “#1 – Momentanés.

    • Les Mots de Mahault dit :

      Je te rejoins pour Nick et Charlie en quelque sorte, puisque nous n’avons pas appris à les connaître ainsi ; le « changement » est brutal.
      Et oui, Tori m’a beaucoup plu ! Cela m’a donné envie de lire davantage de romans d’Alice Oseman et notamment celui la concernant.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s