#2 – Entrées de WISH – Août 2017

À l’opposé du mois dernier, les sorties sont légions ! Et on trouve des titres très tentants, autant en termes de nouveautés que de re-publications …

product_9782207135525_195x320La bibliothèque de Mount Char, Scott Hawkins

« Carolyn était une jeune Américaine comme les autres. Mais ça, c’était avant. Avant la mort de ses parents. Avant qu’un mystérieux personnage, Père, ne la prenne sous son aile avec d’autres orphelins.
Depuis, Carolyn n’a pas eu tant d’occasions de sortir. Elle et sa fratrie d’adoption ont été élevés suivant les coutumes anciennes de Père. Ils ont étudié les livres de sa Bibliothèque et appris quelques-uns des secrets de sa puissance. Parfois, ils se sont demandé si leur tuteur intransigeant ne pourrait pas être Dieu lui-même.
Mais Père a disparu – peut-être même est-il mort – et il n’y a maintenant plus personne pour protéger la Bibliothèque des féroces combattants qui cherchent à s’en emparer.
Carolyn se prépare pour la bataille qui s’annonce. Le destin de l’univers est en jeu, mais Carolyn a tout prévu. Carolyn a un plan. Le seul problème, c’est qu’en s’acharnant à créer un nouveau dieu elle a oublié de préserver ce qui fait d’elle un être humain.
Avec une galerie de personnages mémorables et une intrigue qui vous réserve plus d’une surprise, La Bibliothèque de Mount Char est à la fois terrifiant et hilarant, étrange et humain, visionnaire et captivant. Un roman qui marque l’entrée en scène d’une voix nouvelle dans le monde de la fantasy. »

Pourquoi ? Je suis d’assez près les publications Lunes d’encre depuis longtemps. Raison principale. Le résumé promet quelque chose d’assez inédit, original, et audacieux. Et c’est très marrant de voir comme cela rappelle l’arc narratif de fond de La passe Miroir !

Majipoor – Intégrale du cycle de Valentin, Robert SilverbergLe-cycle-de-Valentin

« Majipoor la géante ! Avec ses trois continents immenses et ses océans sans limites, cette planète, aussi démesurée que fascinante, abrite une multitude d’espèces qui vivent en harmonie.

Valentin s’éveille sans mémoire aux abords de la puissante cité de Pidruid. Il est hanté par des songes dont le sens lui échappe. Une interprète des rêves lui révèle alors qu’il est en réalité Lord Valentin, le véritable Coronal de Majipoor. Grâce à son don de jongleur, il rejoint une troupe de saltimbanques. Aux côtés de compagnons inoubliables, aux fortunes diverses mais à l’amitié solide comme Zalzan le Skandar aux quatre bras ou Autifon Deliamber le minuscule Vroon télépathe aux nombreuses tentacules, il entame le chemin périlleux vers une vérité bien plus trouble qu’il n’y paraît. Ensemble, ils devront surmonter les dangers de ce monde fabuleux. Au cours de cette odyssée, Valentin pourra-t-il affronter ses rêves les plus sombres et comprendre le secret des mystérieux autochtones de Majipoor ?

La fresque de Majipoor est le chef-d’oeuvre de Robert Silverberg, une saga enchanteresse et profonde, Les Mille et Une Nuits de notre temps. »

Pourquoi ? Un classique que j’ai extrêmement envie de découvrir. J’en ai lu un tome il y a très longtemps, et l’histoire, à mi-chemin entre SF et Fantasy m’avait fait forte impression.

CVT_Les-lions-dAl-Rassan_5467Les lions d’Al-Rassan, Guy Gavriel Kay

« Depuis l’assassinat, quinze ans auparavant, du dernier khalife, l’empire d’Al-Rassan est éclaté en cités-états rivales. Dans ce climat troublé, la discorde règne, et inlassablement se querellent asharites, adorateurs des étoiles d’Ashar, kindaths et jaddites, les fils du Dieu-soleil Jad. Il est cependant une menace plus grande encore qui pèse sur le royaume : Au Nord, les anciens monarques d’Espéragne semblent s’organiser pour lancer une guerre sainte de reconquête. C’est dans ce contexte instable que trois destinées d’exception vont se croiser. Trois êtres que tout oppose : Rodrigo Belmonte, le prestigieux chef de guerre jaddite, Jehane brillant médecin kindhat, et Ammar Ibn Khairan, le poète asharite, celui-là même qui jadis assassina le khalife… »

Pourquoi ? Parce que Guy Gavriel Kay !

Les fantômes du vieux pays, Nathan HillCVT_Les-fantomes-du-vieux-pays_7312

« Scandale aux États-Unis : le gouverneur Packer, candidat à la présidentielle, a été agressé en public. Son assaillante est une femme d’âge mûr : Faye Andresen-Anderson. Les médias s’emparent de son histoire et la surnomment Calamity Packer. Seul Samuel Anderson, professeur d’anglais à l’Université de Chicago, passe à côté du fait divers, tout occupé qu’il est à jouer en ligne au Monde d’Elfscape. Pourtant, Calamity Packer n’est autre que sa mère, qui l’a abandonné à l’âge de onze ans. Et voilà que l’éditeur de Samuel, qui lui avait versé une avance rondelette pour un roman qu’il n’a jamais écrit, menace de le poursuivre en justice. En désespoir de cause, le jeune homme lui propose un nouveau projet : un livre révélation sur sa mère qui la réduira en miettes. Samuel ne sait presque rien d’elle ; il se lance donc dans la reconstitution minutieuse de sa vie, qui dévoilera bien des surprises et réveillera son lot de fantômes. Des émeutes de Chicago en 1968 au New York post-11-Septembre en passant par la Norvège des années quarante et le Midwest des années soixante, Nathan Hill s’empare de l’Amérique d’aujourd’hui et de ses démons et compose avec beaucoup d’humour une fresque aussi ambitieuse que captivante. »

Pourquoi ? Le résumé est prometteur, j’aime ces livres où les États-Unis se regardent un peu dans le miroir.

Les furiesLes furies, Lauren Groff

« Ils se rencontrent à l’université. Ils se marient très vite. Nous sommes en 1991. A vingt-deux ans, Lotto et Mathilde sont beaux, séduisants, follement amoureux, et semblent promis à un avenir radieux. Dix ans plus tard, Lotto est devenu un dramaturge au succès planétaire, et Mathilde, dans l’ombre, l’a toujours soutenu. Le couple qu’ils forment est l’image-type d’un partenariat réussi. Mais les histoires d’amour parfaites cachent souvent des secrets qu’il vaudrait mieux taire.
Au terme de ce roman, la véritable raison d’être de ce couple sans accrocs réserve bien des surprises. »

Pourquoi ? Confession un peu honteuse : j’ai lu dans un magazine qu’il s’agissait du roman préféré de Barack Obama en 2016, alors voilà … :-S

Le dernier des Mohicans, James Fenimore Cooper512nHmBxOhL._SX195_

« Alors que Français et Anglais se livrent une lutte sans merci pour la conquête du Nouveau Monde, les deux filles du colonel Munro tentent de rejoindre leur père au Canada.
Trahison ! Elles tombent dans une embuscade ! Uncas, un jeune guerrier de la tribu des Mohicans, tente de les sauver. Le petit groupe s’enfuit, pourchassé par la redoutable tribu des Iroquois… »

Pourquoi ? L’envie de découvrir le livre qui se cache derrière le film.

1289-cover-wolves-591eb09f9c6e5Une histoire des loups, Emily Fridlund

« Une famille emménage de l’autre côté du lac, en face de chez Madeline, une adolescente un peu sauvage. Alors que le père travaille beaucoup, la mère propose à la jeune fille de l’aider à s’occuper de leur petit garçon. Peu à peu, Madeline s’intègre à ce foyer, sans en déceler la part cachée. Premier roman. »

Pourquoi ? Le résumé, le côté « nature-writing » et une confiance quasi-aveugle en les éditions Gallmeister.

 

Publicités

4 Replies to “#2 – Entrées de WISH – Août 2017”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s